Nihon Ghetto

Un forum qui parle d'animation et de tas d'autres trucs
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Passe ton bac d'abord

Aller en bas 
AuteurMessage
perfectman3
O Unko san
O Unko san
avatar

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 30/12/2006
Age : 30
Localisation : Auprès de ton absence...

MessageSujet: Passe ton bac d'abord   Jeu 14 Juin - 19:03

En ce moment tout le monde passe le bac. Moi aussi. Sauf que c’est un diplôme très spécial que nous préparons à l’institut de monsieur Brent. Je ne sais pas pourquoi, mais quand nous le croisons dans les couloirs ou quand il nous visite dans nos salles de classes, on doit l’appeler Grand Gourou. Il est un peu bizarre, mais l’équipe pédagogique qui nous encadre prend bien soin de nous. Il y a monsieur Alastor, qui nous enseigne la théologie, madame Bechtold et ses cours de « manipulation et stratagème », et monsieur Oro pour la Culture Générale. Bien sûr nous avons d’autres professeurs, mais ces trois-là nous enseignent les matières principales. On n’a pas de français ni de mathématiques ; quand on se destine à devenir Dieu, on ne se borne pas à ces vanités.

Je crois que jusqu’à présent j’ai bien réussi mes épreuves. Mon examinateur m’a adressé un sourire significatif à la fin de mon oral de manipulation et stratagème. Le sujet de théologie m’a inspiré, et j’ai vraiment hâte d’être dans l’édition de la Bible de l’année prochaine. Papa et maman l’achèteront sûrement pour voir mon nom imprimé en lettres d’or. Elle sera également affichée à l’entrée de l’institut, pour la gloire et la postérité. Il me reste les épreuves pratiques que je passe cet après-midi : l’endurance à la souffrance physique et la résistance psychologique.
Pour l’instant je vais essayer de me détendre avec les copains pendant le repas au réfectoire.
Ca m’ennuie beaucoup que l’on soit plusieurs élèves à être promus Dieux cette année, mais rien ne m’empêchera de les éliminer par la suite une fois que j’aurai le pouvoir absolu. Ils m’ont toujours été inférieurs et resteront faibles, même en acquerrant l’immortalité divine. Comme d’habitude, ils vont discuter de futilités auxquelles seuls les autres s’intéressent. Mais nous ne sommes pas comme eux ! Nous avons été choisis par monsieur Brent pour devenir les maîtres de ce monde. Quand ils parlent du dernier film catastrophe sorti, je rêve de faire trembler la terre en la frappant de mon poing. Quand ils discutent d’une fille qui leur plaît, je rêve d’avoir toutes les femmes à ma botte. L’ambition. Voilà ce qui manque à ces individus. Ils se noient dans leur suffisance. S’ils ne sont pas plus déterminés que cela et si leurs activités ne se résument qu’à de telles trivialités, je ne donne pas cher de leur peau aux épreuves pratiques de tout à l’heure.

Le repas a été ennuyeux, mais j’ai pu faire le vide dans mon esprit, pendant que les copains débitaient leurs inepties comme l’eau sort d’une tuyauterie percée. Je les aime bien, mais ils manquent vraiment d’intérêts. Quelquefois ça me démange de leur dire à quel point je les trouve bêtes, mais je parviens à enterrer ce prurit grâce à mon excellente maîtrise de soi.
Qu’à cela ne tienne, c’était mon dernier repas ici. Dans moins de cinq heures, je goûterai aux réjouissances du Pouvoir.

Nous voilà tous réunis au gymnase – les treize candidats à la promotion suprême. M. Brent est là, au fond de la grande salle, ainsi qu’un homme portant un sac à dos volumineux. Comme à l’accoutumée, nous lançons un « Ô Grand Gourou » à l’unisson en voyant le directeur de l’institut.
Le premier à passer l’examen se nomme Laurent. Je me demande d’ailleurs comment il a atterri ici. Sûrement un gosse de riche dont les parents ont abondamment graissé la patte à monsieur Brent pour faire de lui une élite. Il me fait réellement pitié, avec ses yeux de chien battu et son corps émacié. L’examinateur lui fait signe d’approcher et sur ses guiboles tremblantes, il s’avance à pas mesurés.
On le fixe à une corde suspendue au haut plafond. Puis l’examinateur sort une planche de bois.
-Du mélèze, dit-il. Si vous résistez à ça, c’est que vous êtes dur comme le roc.
De toutes ses forces, il frappe Laurent, suspendu comme pour une Piñata. Son corps valdingue au bout de la corde comme une poupée de chiffon. Il n’a pas poussé un seul cri. C’est à présent un poids lourd suspendu, que l’examinateur détache alors que nous avons tous les yeux rivés sur la giclée de sang qui tache le linoléum, plus ou moins amusés. Laurent a été le seul à succomber à l’épreuve. Je ne savais pas qu’on pouvait mourir en passant son bac.
Tous ont pleuré. Sauf moi. J’avais mal bien sûr, mais quand papa me lardait les fesses à coups de ceinture, il m’interdisait de pleurer. Je devais endurer la souffrance en homme digne, sous peine de recevoir deux coups supplémentaires. Je te remercie, papa.
Ni une, ni deux, nous quittons le gymnase pour nous rendre dans la salle polyvalente.

Ici nous attend madame Bechtold pour l’épreuve de résistance psychologique. Etant sorti victorieux de la précédente épreuve, l’honneur m’est fait d’être le premier à passer.
-Assieds-toi. Quelqu’un aimerait te voir.
Le ton de madame Bechtold est froid, comme d’habitude. Tout à coup voilà Karine, ma sœur cadette, qui débarque sur l’estrade, à quelques mètres devant moi. Ma petite sœur vient voir son grand frère se faire adouber, si c’est pas mignon. Ca me fait très plaisir, mais mon sourire n’est qu’intérieur, je dois rester stoïque en toutes circonstances. Madame Bechtold monte lentement sur l’estrade et vient se placer derrière Karine en passant tendrement la main dans ses cheveux. Puis elle sort un couteau qu’elle vient placer sous sa gorge pâle. Je déglutis, mais je reste calme.
-C’est ton bac ou elle.
Karine pleure à présent. Elle doit sentir le métal froid de la lame contre sa peau, et le fil du couteau doit l’irriter. Ses grands yeux bleus m’implorent, et elle sert sa poupée de toutes ses forces. Je l’aime bien, mais que pourra-t-elle m’apporter ? Ce n’est pas elle qui fera de moi un Dieu. C’est dommage, elle était si mignonne.
Je hausse les épaules et, heureuse de mon approbation, Mme Bechtold égorge Karine, puis laisse choir son corps sanguinolent. J’ai été le seul à passer l’épreuve. Les autres se sont dégonflés, et je n’ai plus jamais eu de nouvelles d’eux. Je l’aurais parié. Je suis assuré d’être un Dieu maintenant. M. Brent et Mme Bechtold sont là, en face de moi, sur l’estrade. Ils ont l’air si fiers de moi.

-Nous avons corrigé les épreuves écrites. Tu as obtenu ton diplôme avec succès. Te voilà un Dieu, maintenant. Va répandre la bonne parole au nom de l’institut.
-Je vous suis très reconnaissant, Ô Grand Gourou. Mais je voudrais accomplir une dernière chose.
Je monte les quelques marches qui me séparent d’eux. Devant moi, le corps de Karine gît à présent dans une mare de sang où baignent ses cheveux blonds. Son pouls est faible, mais elle vit encore. Mes mots se font tendres et rassurants :
-Merci petite sœur. Dieu te remercie pour ta fidélité envers Lui. Tu es la première à t’être sacrifiée pour lui. Tu en seras honorée pour l’éternité. Dors maintenant, petite sœur.
-Mme Bechtold, je vous prie, dis-je en tendant la main.
Elle me donne le couteau, et après avoir déposé un baiser sur le front humide de ma sœur, je prends sa vie en la poignardant en plein cœur. En me relevant, je me retrouve nez à nez avec monsieur Brent, qui tient un petit parchemin ceint d’un fin ruban rouge.
-Prends ton diplôme, et va.
-Pourrais-je aller voir mes parents ? Je voudrais fêter ce jour merveilleux avec eux.
-Hélas, tes parents ont décidé de te placer dans un foyer d’accueil. Ils vont partir loin. Dans un autre pays. Tu es un Dieu à présent, inutile de te préoccuper de leur sort, ils ne te sont plus d’aucune utilité.
Je fais un pas en arrière, terriblement vexé. Je suis un Dieu, par conséquent, ma volonté doit s’exécuter. Je veux voir mes parents, je les verrai donc !
-Dites-moi où sont mes parents, Ô…
Pourquoi continuer à l’appeler ainsi ? Ce n’est plus qu’un de ces vulgaires laquais à présent !
-Monsieur Brent, où sont mes parents ?
Quelque peu ébranlé, il me répond :
-Ils doivent partir de la gare d’ici une petite demie heure. Peut-être auras tu le temps de…

Pas de temps à perdre. La gare n’est qu’à dix minutes d’ici en courant. J’aime beaucoup cette sensation de liberté quand je cours maintenant. Je suis maître de chaque chose, du vivant comme de l’inerte. Je sers mon diplôme fort dans ma main, le corps encore engourdi par la bastonnade de tout à l’heure et le parfum de ma petite sœur imprégné sur mes lèvres…
Et merde, voilà que le train est sur le départ. J’ai vu un film où le héros – le super héros même – arrêtait le train en se positionnant au milieu des rails. Je suis un Dieu, par conséquent un super héros. Mes parents n’ont pas le droit de partir sans me féliciter. Telle est ma volonté.

Le train prend de la vitesse. J’entends le crissement métallique de ses roues contre les rails rouillés. Je suis campé sur mes deux jambes, enjambant les rails. Rien ne peut me faire partir. Ce train va buter contre mon corps. Je suis un roc. Indéfectible. Indestructible. Invincible. Les phares du train m’éblouissent dans la journée qui se meurt. La lumière et le bruit sont de plus en plus intenses. L’avertisseur sonore du train me somme de déguerpir, mais je ne bougerai pas. Cette grande anguille de métal fonce sur moi, et ses roues sèment des étincelles tandis que le conducteur essaie de freiner la locomotive de tête. Plus qu’une vingtaine de mètres.
Je vais plier ce monstre véloce contre mon torse. Dix… Papa et maman seront fiers de moi, j’en suis sûr. Cinq… Incline-toi devant ton nouveau maître, petit train. Trois… Deux… Un…

Il n’y a eu qu’un seul round. Mon corps est éparpillé sur la voie ferrée. Maman et papa pleurent beaucoup. Mon nom figure sur la nouvelle édition de la Bible, à côté de celui des autres Dieux suicidés de l’institut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Super Saiyajin Unko
Super Saiyajin Unko
avatar

Nombre de messages : 2788
Date d'inscription : 29/12/2006
Age : 32
Localisation : DTC

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Jeu 14 Juin - 19:13

Comme d'hab c'est bien écrit , sauf le coup de la soeur qui meurt deux fois que j'ai pas bien compris. Mis à part ça j'ai pas tout à fait compris le message du texte voire tout simplement où tu voulais en venir. De la même façon la chute me laisse perplexe. (Un dieu qui se suicide mais en fait non, un mec censé être toujours debout après avoir résisté à des coups très dur mais qu'un train éclate)

Je trouve aussi les scènes de meurtre assez inutile, de la torture pour la torture, totalement inutile.

Bref ça se lit très bien (sauf les scènes de torture) mais voilà je ne comprends pas.

(Tein tu vas finir par penser que je t'en veux.... Neutral )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemotaku.info
perfectman3
O Unko san
O Unko san
avatar

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 30/12/2006
Age : 30
Localisation : Auprès de ton absence...

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Jeu 14 Juin - 19:38

Pour le coup de la soeur, elle ne meurt pas deux fois, elle est juste pas tout à fait morte suite à son égorgement.

Ensuite, faut pas chercher un message dans tout ce que j'écris! C'est juste sorti des tréfonds de mon imagination et j'ai pas forcément voulu en venir quelque part. Sauf peut-être...

Spoiler:
 

T'as sans doute pas lu la dernière que j'ai écrite avant celle-là (Gore Gonzola) parce que j'avais mis les bouchées doubles pour la torture!

PS: T'as le droit de pas aimer hein, jvais pas croire que tu m'en veux. A vrai dire je m'attendais à ce que tu me tombes dessus! Laughing C'est juste que c'est pas ton style je ne vais pas demander à un végétarien de bouffer de la barbaque. Au moins prends-tu la peine de lire... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxnin
Super Saiyajin Unko
Super Saiyajin Unko
avatar

Nombre de messages : 2984
Date d'inscription : 15/12/2006
Age : 32
Localisation : Quelque part...

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Jeu 14 Juin - 19:54

ça se lit facilement et y'a de l'idée dans l'histoire, par contre je rejoins nemo sur un point : le gore sert à rien ici, c'est purement gratuit (même plus que l'hisoire précedente), je sais pas pourquoi tu y tiens tant que ça mais c'est vrai que ça fait un peu boucher parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jpoptrash.nihon-fr.com
perfectman3
O Unko san
O Unko san
avatar

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 30/12/2006
Age : 30
Localisation : Auprès de ton absence...

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Jeu 14 Juin - 20:19

Bon promis la prochaine fois jvous fais une jolie contine avec des bisounours dedans!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxnin
Super Saiyajin Unko
Super Saiyajin Unko
avatar

Nombre de messages : 2984
Date d'inscription : 15/12/2006
Age : 32
Localisation : Quelque part...

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Jeu 14 Juin - 20:30

Oh vi, puis avec beaucoup de rose bonbon et de jolie ballerines 🐱
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jpoptrash.nihon-fr.com
Nemo
Super Saiyajin Unko
Super Saiyajin Unko
avatar

Nombre de messages : 2788
Date d'inscription : 29/12/2006
Age : 32
Localisation : DTC

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Jeu 14 Juin - 20:32

Nan mais c'est pas ça, c'est juste que du gore non justifié, bah c'est racoleur et ça dessert grave le récit selon moi.

C'est facile de dire que le gars se fait arracher un oeil sans anésthesie mais après soit tu fais ça pour mettre du gore et ça donne une bouse style Hostel, soit tu y implemente une ambiance, des personnages alambiquées tout ça et t'obtiens un truc bien dérangeant à la Saw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemotaku.info
perfectman3
O Unko san
O Unko san
avatar

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 30/12/2006
Age : 30
Localisation : Auprès de ton absence...

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Jeu 14 Juin - 21:17

Un truc bien dérangeant à la Saw, je dis pas non, mais le problème c'est que je trouve pas les idées. Et quand bien même je les trouverais, j'estime que je suis pas encore assez doué pour pouvoir bien ficeler tout ça (en matière de style d'écriture j'entends).
Alors pour le moment, je préfère faire un truc facilement abordable qui donne un truc du genre Hostel (désolé mais j'ai une affinité toute particulière pour ce genre de films :p), parce que faire ce que tu me proposes en format nouvelle c'est faisable mais l'exercice est à mon avis très compliqué.
Et bon là j'ai pas trop envie de vous pondre 40 pages!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxnin
Super Saiyajin Unko
Super Saiyajin Unko
avatar

Nombre de messages : 2984
Date d'inscription : 15/12/2006
Age : 32
Localisation : Quelque part...

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Jeu 14 Juin - 21:22

perfectman3 a écrit:

Et bon là j'ai pas trop envie de vous pondre 40 pages!

Bhé tu gagnerai 10 posts d'un coup comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jpoptrash.nihon-fr.com
Siegfried
Dark Knight
avatar

Nombre de messages : 4643
Date d'inscription : 06/12/2006
Age : 33
Localisation : Sanctuary

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Ven 15 Juin - 15:10

Je suis venu, j'ai lu, j'ai vaincu.


Alors comment dire. Moi que tu mettes du gore, je m'en fiche. Encore que ca ne soit pas si gore que ça. Le problème, c'est qu'il faudrait rajouter quelques détails pittoresques pour que tu fasses ressentir le côté sale de la chose. C'est autre chose dire "il se fait eviscérer" que " Ses intestins pendaient comme des guirlandes de noël. Des jets de graisse, de sang, et de je-ne-sais-quoi-d'autre, jaillissaient par intervalles réguliers, au rythme des soubresauts de son corps tordu, émettant des gargouillis infects".

Je pense que ton style manque de brutalité pour faire passer le machin. Il ne faut pas hésiter à changer de registre de langue selon les situations. Le problème, c'est que tu as du vocabulaire, mais qu'on a parfois la sensation que tu veux te faire plaisir en mettant des jolis mots. Hors, le langage soutenu, s'il est agréable, a le gros défaut de mettre une distance entre la forme et le fond. La valeur d'un texte ne se mesure pas seulement à la qualité des mots, c'est la précision du ton, la force des expressions qui compte.


sinon, j'avais tout compris le truc de la secte. J'aime bien les trucs tordus cheers

_________________

"-Ushiko-san! Pourquoi es-tu Ushiko-san ?
-Umao-san! Pourquoi es-tu Umao-san ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Super Saiyajin Unko
Super Saiyajin Unko
avatar

Nombre de messages : 2788
Date d'inscription : 29/12/2006
Age : 32
Localisation : DTC

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Ven 15 Juin - 17:10

Siegfried a écrit:
" Ses intestins pendaient comme des guirlandes de noël. Des jets de graisse, de sang, et de je-ne-sais-quoi-d'autre, jaillissaient par intervalles réguliers, au rythme des soubresauts de son corps tordu, émettant des gargouillis infects".


Nan mais les gens qui écrivent des histoires comme ça , faut les soigner ou les enfermer. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemotaku.info
Siegfried
Dark Knight
avatar

Nombre de messages : 4643
Date d'inscription : 06/12/2006
Age : 33
Localisation : Sanctuary

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Ven 15 Juin - 17:56

Nemo a écrit:
Siegfried a écrit:
" Ses intestins pendaient comme des guirlandes de noël. Des jets de graisse, de sang, et de je-ne-sais-quoi-d'autre, jaillissaient par intervalles réguliers, au rythme des soubresauts de son corps tordu, émettant des gargouillis infects".


Nan mais les gens qui écrivent des histoires comme ça , faut les soigner ou les enfermer. Laughing

Ben quand on aborde un truc sale, faut pas hésiter à mettre les mains dans le caca. Le problème de Perf, c'est qu'il parle de truc, mais on le sent pas concernés, et ça se voit que torture lui est étrangère. Je suis pas en train de dire qu'il faut absolument avoir vécu ou pratiquer la torture pour la décrire, mais qu'il faut en tous cas en avoir l'air. Il faut plus d'implication.

_________________

"-Ushiko-san! Pourquoi es-tu Ushiko-san ?
-Umao-san! Pourquoi es-tu Umao-san ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roxnin
Super Saiyajin Unko
Super Saiyajin Unko
avatar

Nombre de messages : 2984
Date d'inscription : 15/12/2006
Age : 32
Localisation : Quelque part...

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Ven 15 Juin - 18:24

Enfin c'est pas la peine de donner des détails gratuitement non plus, ça ne ferait que rencherir de l'horreur gratuite, vaux mieux creer une ambiance et laisser le lecteur s'imaginer tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jpoptrash.nihon-fr.com
Siegfried
Dark Knight
avatar

Nombre de messages : 4643
Date d'inscription : 06/12/2006
Age : 33
Localisation : Sanctuary

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Ven 15 Juin - 18:44

Tu ne peux pas tout faire à l'ambiance non plus. Une petite image choc de temps en temps vaut mieux qu'une description subtile.

_________________

"-Ushiko-san! Pourquoi es-tu Ushiko-san ?
-Umao-san! Pourquoi es-tu Umao-san ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
perfectman3
O Unko san
O Unko san
avatar

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 30/12/2006
Age : 30
Localisation : Auprès de ton absence...

MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   Ven 15 Juin - 19:56

On en revient au problème que j'ai souligné plus haut: mettre de l'ambiance c'est sûr que ça joue énormément, mais je ne m'appelle ni King ni K. Dick... Donc je préfère de loin tailler dans le lard, histoire d'avoir une violence aussi crue que dans Reservoir Dog ou autre...
Quant à l'idée de changer de registre et de renchérir sur les détails, pourquoi pas... En ce moment j'ai le cerveau qui tourne au ralenti et des pannes d'idées, je verrai ça pour le prochain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passe ton bac d'abord   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passe ton bac d'abord
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nihon Ghetto :: Général :: Créations personnelles cools-
Sauter vers: